Les belles poitrines ont toujours fait fantasmer les hommes. Mais les femmes ne sont pas en reste. Et aujourd’hui, avec les progrès de la chirurgie qui devient plus sécuritaire et plus accessible en termes de budget, elles sont de plus en plus nombreuses à faire le pas.

Les implants mammaires sont tellement rentrés dans les mœurs que de nombreuses dessinées comportent des héroïnes avec de fortes poitrines qui laissent penser qu’elles aussi elles sont passées par la clinique de chirurgie esthétique du monde de la bande dessinée !

Les héroïnes de bandes dessinées avec des fortes poitrines

  • Jungle Girl est l’exemple typique de cela. Vivant sur une île parmi les tribus sanguinaires et les dinosaures, l’héroïne Jana Sky, plus connue sous le nom de Jungle Girl lutte sans relâche pour sa survie. L’un de ses attributs ? Une belle et opulente poitrine, sans aucun doute à l’image du résultat de ce que de nombreuses clientes de [Motiva attendent].
  • Dans les années 90, c’est Lucifer de l’illustrateur Joseph Michael Linsner qui s’affiche sur les pages avec sa poitrine pulpeuse.
  • En 1969, le dessinateur Frank Frazetta et le scénariste Forrest . Ackerman donnent vie à Vampirella. On la découvre dans le premier magazine éponyme. Quand le magazine arrête de publier en 1983, le personnage est repris par Harris Publicatins en 1988 puis Dynamite Entertainment en 2010, c’est dire si cette héroïne plait. Le Grand Orchestre du Splendid en fait d’ailleurs un des personnages principaux, entre la sorcière et Belzébuth, de la chanson comique La Salsa du démon. Jim Wynorski l’a aussi adaptée en cinéma en 1996 et a choisi Talisa Soto pour l’incarner.
  • Mais le première héroïne de bandes dessinées à forte qui vient à l’esprit est sans doute celle créée par Jean-Claude Forest en 1962 : Barbarella. Sexy en diable, inspirée par Brigitte Bardot, elle représente la femme moderne en harmonie avec société qui se libère. Ni vamp, ni pin-up, c’est une femme sauvage et libre, et à forte poitrine.

Aujourd’hui, il y a également bon nombre de livres de littérature érotique qui mettent en lumière une héroïne à la poitrine pulpeuse. Ogenki Clinic “La clinique de l’amour” avec l’infirmière et thérapeute sexuelle Ruko Tatase en est un exemple.

“Busty Girl Comics”, le blog spécialisé

Paige Halsey, une illustratrice répondant au pseudo de Rampaige tient un blog où elles postent des bandes dessinées drôles et originales avec pour thème principal, devenez quoi ? Les femmes à forte poitrine. Là il ne s’agit pas vraiment de femmes qui se sont fait mettre des implants mais plutôt des candidates pour une réduction mammaire étant donné qu’elles évoquent leur difficulté à vivre avec une grosse poitrine qui leur pose notamment des problèmes de dos. Elle détourne via cette avec humour Si elles s’étaient fait mettre des implants Motiva elles les auraient choisi exactement du calibre qu’elles souhaitaient et n’auraient pas ce type de souci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *